Traditionnelle

On choisit une « charpente traditionnelle » pour son plafond rampant (ou mansardées) avec bois apparent.

Une charpente traditionnelle permet d’utiliser tout le volume de sa toiture.

Essences de bois : sapin du pays, épicéa, chêne, douglas,…

Les charpentes traditionnelles contribuent au charme de nombreuses maisons anciennes.

Réalisée sur mesure par un artisan tel que SMCB charpente, elle est à la fois esthétique et facile à aménager.

Quels sont ses atouts et ses points faibles ? 

est-elle adaptée pour votre logement et comment isoler  avec ce type de charpente ?

La définition d’une charpente traditionnelle est :

Pièce maitresse du métier du charpentier, la charpente traditionnelle est l’un des principaux  types de charpente utilisés en France. Elle est principalement placé sur les bâtiments anciens.

Solide et très esthétique, elle est composée de plusieurs pièces en bois,  issu de résineux comme l’épicéa ou le pin douglas ou de bois durs : ( voir plus haut essence de bois )

Quelques réalisations

Composition d’une charpente traditionnelle :

  1. Les fermes, des assemblages massifs de section importante, constituent la structure de  la charpente traditionnelle.

  2. Elles reposent sur les murs porteurs.

  3. Les pannes relient les fermes entre elles.

  4. Les chevrons,  fixés sur les pannes, elles forment un réseau de section moins épaisse.

  5. Les liteaux et la volige sont disposés par-dessus pour recevoir la toiture.

Suivie d’une construction de charpente  traditionnelle :

La réalisation d’une charpente traditionnelle répond à des normes de constructions très précises, et strictes.

Chaque configuration d’une maison demande des solutions spécifiques.

Après une étude détaillée des caractéristiques d’une maison, les travaux se déroulent souvent de la même de la manière :

  1. Les pièces de la charpente sont assemblées au sol.

  2. Les fermes sont mises en place sur la maçonnerie au moyen d’un appareil de levage, puis elles sont réglées entre elles, scellées et maçonnées.

  3. L’ajout de dispositifs d’anti-flambement ou de contrevents permet d’éviter la déformation des fermes.

  4. Puis les pannes, et les chevrons sont montés et cloués au fur et à mesure en suivant les écartements  réglementaires pour former l’ossature de la charpente.